LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 100€ (FRANCE MÉTROPOLITAINE)

Championnats de France Open 2023 de développé couché

Championnats de France de développé couché 2023

Récapitulatif des championnats de France 2023 de développé couché

Le week-end du 18 et 19 février se tenaient à La Garde (83) les championnats de France de développé couché 2023. A cette occasion, Alison Huet, championne en titre dans la catégorie des -52kg et athlète Disciplean défendait son titre et son record de France. 

Cette compétition est la première au niveau nationale régie par les nouvelles règles au développé couché, ajoutant encore plus de suspens à l’événement.

Nous vous proposons de revenir en détail sur ce premier événement majeur de la Force Athlétique française de 2023 et d’observer ensemble les performances réalisées par l’élite du bench français.

Résultats chez les Open Féminines

Pour commencer ce récapitulatif des championnats de France 2023 de développé couché, intéressons nous aux performances chez les féminines Open. Si cette classe est la meilleure sur les 3 mouvements à l’international, elle est également excellente au développé couché.

Des résultats nets 

En -47kg c’est Clémentine Gérard qui prend l’or avec une barre à 60kg.

Andorina Bouchoux a quant à elle remporté facilement la catégorie des -69kg grâce à une barre à 112.5kg réussie au 3eme essai qui lui permet de décrocher l’or.

Chez les -76kg, c’est Stéphanie Albertini qui décroche l’or avec une barre à 110kg et loupe de peu le record de France. Malgré un gros grind sur son dernier essai, elle ne parvient pas à soulever totalement une barre à 112.5kg. A noter que notre immense championne internationale Laura Mautalen, détentrice du record du monde junior de développé couché de la catégorie avec une barre à 145.5kg ne participait pas à la compétition.

Enfin, en -84kg c’est Kelly Millecamps qui remporte le titre avec une barre à 100kg validé au deuxième essai. 

Une « petite » surprise en -57kg 

Un duel se dessinait avant le match chez les -57kg. En effet, Laurie Julien (habituellement en -52kg) et Alizée Roux ont respectivement ouvert à 82.5kg et 85kg ce qui laissait présager un réel coude à coude dans la catégorie. Néanmoins, avec deux échecs consécutifs à 90kg pour Laurie sur ses deuxième et troisième essais, c’est finalement Alizée qui s’impose et remporte l’or avec une dernière barre à 92.5kg.

Alison au sommet de son art 

Pour sa première compétition de l’année, Alison Huet défendait son titre de championne de France de développé couché, titre remporté les deux éditions précédentes. Bien qu’internationale dans le domaine et Vice-Championne du monde, la bataille pour le titre fut rude entre Alison et Lorraine Balbiani. Alors que les deux athlètes ont ouvert avec une barre “facile” à 95kg, Alison a chuté sur son deuxième essai (100kg). Après avoir accordé la barre (1 rouge, 2 blancs), les arbitres sont revenus sur leur décision et ont annulé le lift. Dans le même temps, Lorraine a brillamment passé 100kg sur sa tentative. La pression était donc forte sur la championne en titre et le choix pour la troisième barre décisif. Alison décide de tenter le record de France avec une barre à 101.5kg, obligeant Lorraine à monter à 102kg pour l’emporter. Choix payant de la Vice-Championne du monde qui réussit sa tentative alors que la barre de Lorraine est refusée par les arbitres présents. Alison finit donc Championne pour la troisième année consécutive, bat à nouveau le record de France et termine deuxième à l’indice tandis que Lorraine prend la troisième place du podium à l’indice.

Une belle bataille en -63kg 

La catégorie des -63kg a été témoin d’un match serré où trois athlètes ont dû se départager. En effet, Charlotte Vedel, Manon Cadieu et l’haltérophilie internationale franco-sénégalaise Clarisse Gomis, pouvaient toutes les trois espérer le titre.

Après deux échecs à 85kg, Clarisse prend finalement là 3eme place avec une barre à 80kg, Charlotte Vedel remporte l’argent avec la même charge (poids du corps inférieur) et Manon Cadieu s’adjuge l’or avec une tentative réussie à 82.5kg.

Amélie Mierger performe à nouveau en +84kg

Dans cette catégorie nous attendions avec impatience le passage d’Amélie Mierger, ancienne tenante du record du monde au développé couché toutes catégories féminines confondues. Elle ouvre facilement avec une barre à 147.5kg, passe 152.5kg au deuxième essai et bat par la même occasion le record de France. Elle rate malheureusement sa dernière barre à 157.5kg mais prend la première place de l’indice féminin.

Résultats chez les Open Masculins 

Chez les hommes également le spectacle était au rendez-vous.

Jason Nativel remporte l’or en -66kg

Il y avait seulement deux athlètes dans la catégorie des -66kg cette année : Maxime Gruau et Jason Nativel.

C’est finalement Jason qui remporte la médaille d’or avec une barre à 165kg qui lui permet également de valider les minimas monde.

Le retour de Mehdi Sahari 

Dans cette catégorie des -76kg, nous attendions avec impatience le retour de Mehdi Sahari, multiple champion de France, d’Europe et du Monde de développé couché. Ce dernier a fait l’objet de nombreuses polémiques du fait d’un pontage extrêmement important et donc d’une amplitude faible de mouvement qui lui a notamment permis de battre le record du monde des -83kg avec une barre à 220kg. Avec l’arrivée des nouvelles règles au bench, Mehdi a dû totalement modifier sa technique pour rentrer dans les clous. Il avait face à lui lors de ces championnats un adversaire de taille, Tim-Long Chadburn qui décide d’ouvrir à 160kg tandis que Mehdi démarre avec une charge de 162.5kg pour sa première barre. Nous avions donc un réel match entre ces deux athlètes et le suspens était de mise. En effet, Mehdi voit ses premier et deuxième  essais invalidés par les arbitres pour manque d’amplitude. Tim-Long réussit quant à lui ses premiers (160kg) et deuxième essai (167.5kg) mais rate sa dernière tentative. Il n’en fallait pas plus à Mehdi qui décide de tenter une barre à 170kg au dernier essai. Cette tentative est d’abord invalidée par la table avec 2 rouges et 1 blancs mais est finalement accordée par les arbitres après revisionnage. Mehdi valide ainsi ses minimas Europe et devient champion de France 2023. 

Une catégorie extrêmement serrée 

Il y avait du lourd dans cette catégorie des -83kg représentée par 9 athlètes de talent.

Si la médaille d’or a facilement été remportée par Nicolas Cuesta (190kg), une vraie bagarre à eu lieu pour les médailles d’argent et de bronze avec 5 athlètes se tenant au coude à coude : Mehdi Baali, Marc Lisan, Anthony Costarigot, Julien Avome Mbume-Bissolati et Konstantin Sidorenko.

Julien passe sa première barre à 175kg  au 1er essai mais celle-ci est invalidée pour non-respect des ordres. Même son de cloche pour Konstantin tandis que Mehdi, Marc et Anthony valident leur premier essai. Après un super barre à 177.5kg validée par Mehdi, Anthony loupe son deuxième essai à 180kg. Kostantin Sidorenko réussit sa tentative à cette même charge tandis que Julien valide 182.5kg au second essai. On se retrouve alors dans une réel match à 4 entre Mehdi, Anthony, Julien et Kostantin pour les médailles de bronze et d’argent. 

Mehdi décide d’ajouter 2.5kg sur sa barre et réussit son troisième essai à 180kg. Il prend finalement la médaille de bronze de la catégorie, Anthony et Kostantin ayant respectivement manqué leur troisième essai à 182.5kg et 185kg.

Julien valide quant à lui 185kg et termine médaille d’argent de la catégorie.

Gabriel Bègue surclasse sa catégorie, les -105kg remporté par Richard Bertho

Thomas Houpert qui participait historiquement en -83kg s’est présenté en -93kg cette année. Au coude à coude avec Rémy Mosse dans la course pour la médaille d’argent, il rate malheureusement son dernier essai et s’adjuge le bronze de la catégorie. Rémy Mosse termine quant à lui deuxième avec une barre à 197.5kg tandis que Gabriel Begue l’emporte en battant au passage le record de France de la catégorie avec une barre à 207.5kg. Il termine également premier à l’indice.

De son côté, Richard Bertho remporte la catégorie des -105kg avec une barre à 212.5kg.

La surprise Romuald Massé

Romuald Massé qui concourait avant en +120kg a perdu près de 30kg en quelques mois, ce qui lui a permis d’intégrer la catégorie des -120kg lors de cet événement. Il faisait donc figure de favori, lui qui possède plusieurs titres de champion de France, d’Europe et du Monde.

Mais à la surprise générale, Romuald rate tous ses essais à 220kg et est donc disqualifié. On ne doute pas qu’il reviendra plus fort la prochaine fois !

De son côté Dimitri Bonnay participait dans la catégorie des -120kg mais il était « hors-match » car inscrit après la date limite. Même s’il ne pouvait pas obtenir le titre de champion de France dans ces conditions, il passe une magnifique barre à 220kg, synonyme de minimas Europe. 

Kevin D’heer devient quant à lui champion de France de la catégorie et performe avec une barre à 225kg réussie au deuxième essai. 

Tahiti à l’honneur chez les +120kg

Cette catégorie voyait s’affronter deux tahitiens déjà présents l’année dernière (Mauiari Fan et Tommy Teheura) à un Néo-calédonien : Lucien Reynold.

Dans ce beau combat, Lucien Reynold termine troisième tandis que les tahitiens Mauiari Fan et Tommy Teheura terminent respectivement médaille d’argent et médaille d’or ainsi que troisième et deuxième à l’indice masculin. Ils passent tous les deux une barre maximale à 250kg mais Tommy étant plus léger que Mauiari, c’est bien lui qui devient champion de France.

Conclusion 

Comme vous pouvez le constater le spectacle était de nouveau au rendez-vous lors de cet événement. Malgré les nouvelles règles imposées par la fédération, de nombreux records sont tombés lors de l’événement et les athlètes ont pu montrer toute l’étendue de leur talent. 

Nous félicitons tous les athlètes ayant participé à cette édition 2023 des championnats de France de développé couché 2023, et notamment notre Athlète Alison qui conserve son titre et son record de France pour la troisième fois consécutive.

Pour plus d’information, inscrivez-vous à notre Newsletter et visitez notre boutique !

Disciplean Athletics

Nous sommes une marque de vêtements de musculation française dont l’objectif est de créer la plus grande communauté de personnes qui exploitent leur potentiel. Nous savons que tu as des objectifs, et à travers nos collections et nos articles, nous voulons te donner la force de travailler dur pour les atteindre. Faire les choses que nous devons faire peu importe les circonstances : c’est ça la discipline, et le secret du succès.

Bienvenue là où les rêves se réalisent.

NOS ARTICLES SIMILAIRES

Il n'y a pas d'articles supplémentaires à lire. Rendez-vous demain pour exploiter ton potentiel avec Disciplean !

10% DE REDUCTION SUR TA COMMANDE et...

REÇOIS 10% DE RÉDUCTION et ...